Catégorie : Focus tendances

3 questions à Élise, qui pratique l’instruction en famille

1. En quoi la loi contre le séparatisme a été un temps une menace pour l’IEF ?

Cette loi vise à ne rendre l’IEF accessible uniquement à une partie spécifique de la population. Elle ne sera plus un droit et un recours accessible à tous. C’est une atteinte à une liberté fondamentale qui est garantie par notre Constitution. L’amalgame fait avec le séparatisme religieux essaye de remettre en doute l’utilité et le bien fondé de ce mode d’instruction. Or, à ce jour, nous ne disposons d’aucune étude qui prouverait le lien entre le séparatisme et l’école a la maison. Nos enfants ne vivent pas en marge de la société, bien au contraire !

2. Qui sont les familles qui ont recours à l’IEF ?

La plupart des familles choisissent l’IEF par simple conviction, pour préserver le rythme biologique de l’enfant, avoir le choix des repas, passer plus de moments en famille et approfondir ses centres d’intérêts. D’autres le font car leur enfant souffre d’une maladie grave, de handicap ou de phobie scolaire. Selon certains parents, l’école à la maison a sauvé leur enfant. D’autres le font aussi car leur enfant souhaite poursuivre une passion pour se perfectionner davantage, les horaires aménagés qu’offre l’IEF répondent parfaitement à ce besoin… Il y autant de réponses différentes à cette question que de familles impliquées.

3. Quels sont pour vous les avantages de l’IEF ?

L’enseignante Charlotte Mason a dit : “La question n’est pas de savoir ce qu’un enfant sait lorsqu’il est arrivé à la fin de son éducation, mais combien il s’en soucie.”

L’IEF offre le privilège d’une éducation sur mesure, respectueuse de l’individualité et du rythme de l’enfant, sans aucune pression ni compétition. Chaque situation de notre vie quotidienne est saisie pour apprendre, découvrir et expérimenter : une ampoule grillée conduit à une leçon sur l’électricité, une dent perdue amène à la découverte de son anatomie, etc. Aucune journée ne se ressemble, les apprentissages sont vivants et ancrés dans le réel.

Les avantages de l’instruction en famille sont nombreux, mais le bonheur d’être ensemble les dépasse tous !

Retrouvez Élise sur Instagram : @mon_ecole_a_moi et retrouvez notre article sur l’IEF en cliquant ici.

Retrouvez d’autres interviews sur la tribu des idées !

École à la maison : on fait le point !

Qu’est-ce que l’IEF et pourquoi est-elle menacée ?

Enfant : 10 activités pour éveiller ses sens dans la nature

Et si on profitait des beaux jours pour permettre à nos enfants de se familiariser avec leurs sens ? Voici 10 activités simplissimes pour vous y aider !

L’odorat

→ Composez un bouquet d’odeurs dans un gobelet et faites deviner ce qui s’y trouve à votre enfant.  

→ Frottez une plante entre vos mains et dites si vous aimez ou pas l’odeur qui s’en dégage.

L’ouïe

→ Allongez-vous, fermez les yeux pendant une minute et prenez le temps d’écouter les nombreux bruits de la nature.

→ Évaluez la distance de l’orage qui arrive en comptant les secondes entre l’éclair et le tonnerre.

Le goût

→ Fleur de pissenlit, ail des ours, fraise des bois… jouez à reconnaître de petits éléments comestibles en les dégustant les yeux fermés.

→ Pour les plus téméraires, déposez une fourmi rousse sur votre langue et observez le goût citronné de l’acide formique qu’elle dégage. Relâchez-la rapidement.

La vue

→ En faisant remarquer à votre enfant qu’il a marché sur votre ombre, transformez une balade monotone en karaté des ombres.

→ La nuit, suspendez un drap blanc et projetez dessus une lumière forte. Observez les nombreux papillons et autres insectes qui s’approchent.

Le toucher

→ Enlevez vos chaussures et marchez dans l’herbe fraîche ou sur les galets.

→ Proposez à votre enfant de fermer les yeux et posez sa main sur différentes textures. À lui de dire si c’est doux, visqueux, râpeux, piquant…

Retrouvez d’autres activités sur la tribu des idées !

8 astuces pour réduire ses déchets en vacances (et en profiter quand même !)

C’est un moment parfait pour se lancer dans une démarche de réduction des déchets : en vacances, on se détend, on prend conscience de l’essentiel et on oublie le superflu. Avec quelques astuces à piocher à votre gré et sans pression inutile, les bonnes habitudes vont s’installer rapidement et resteront ancrées à la rentrée !

1. On voyage léger et on vérifie sa valise

L’avantage des vacances en été en France, c’est qu’on peut limiter le nombre de vêtements chauds et encombrants. L’astuce, c’est de miser sur les basiques (jean, top uni, petite robe noire…). Inutile de prévoir une tenue par jour. Privilégiez les vêtements en tissu léger, qui sèchent rapidement et pourront donc être lavés facilement. Pensez aussi aux vêtements polyvalents, comme le paréo, qui pourra faire office de jupe, foulard, tapis de plage… voire de baluchon si besoin. Enfin, pensez à faire une liste en amont et à vérifier plusieurs fois le contenu de votre valise. Il n’y a pas de pire piège que l’oubli pour commencer ses vacances dans un supermarché, forcé d’acheter une bouteille de shampoing ou une brosse à cheveux en plastique.

Dans ma trousse de toilette minimaliste :

  • Un morceau de savon de Marseille
  • Un shampoing et un dentifrice solide
  • Un contenant imperméable pour les transporter
  • Une brosse à dent et à cheveux en bois
  • Un oriculi
  • Des lingettes lavables
  • Un flacon d’huile végétale
  • Une protection solaire

2. On anticipe et on s’équipe

Il n’est pas nécessaire de se charger, mais quelques indispensables vous faciliteront la vie en vacances. Une timbale et des couverts en inox à faire remplir chez le glacier, des mouchoirs en tissu, une gourde… il existe des solutions pratiques et tellement jolies ! Enfin, on pense à l’indispensable savon de Marseille. C’est le meilleur allié de ceux qui veulent réduire leurs déchets ! Naturel et économique, il est très simple à transporter et vous servira, entre autres, à :

  • Vous laver (y compris les cheveux)
  • Détacher et laver le linge
  • Faire la vaisselle
  • Préparer la peau au rasage
  • Désinfecter les coupures et égratignures
  • Soulager les piqûres d’insectes

3. On évite les fast-foods à tout prix

Dans la mesure du possible, privilégiez le fait-maison que vous réaliserez avec des produits locaux, achetés au marché par exemple. Ce sera l’occasion de faire de belles découvertes ! Pour les longs trajets en voiture ou en train, on prévoit nos propres en-cas afin de fuir les sandwiches sous plastique de l’aire d’autoroute. Si jamais vous voulez vous faire plaisir au restaurant, essayez de choisir un établissement de confiance, qui cuisine des produits locaux dans une démarche éco-responsable. Les applications listées au point 7 pourront vous aider.

4. On apprend à dire non

Ce n’est pas le plus simple, surtout si on est timide. Vous n’êtes pas à l’aise avec l’idée de rendre la serviette en papier au marchand de glace ? Vous avez peur de paraître impoli en refusant la barquette en plastique du producteur d’olives ? Vous n’osez pas lui tendre votre propre bocal ? Il suffit pourtant le plus souvent de sourire et d’expliquer votre démarche pour vous attirer la sympathie du marchand, qui finira certainement par vous raconter qu’il trie ses emballages, ou qu’il vient d’installer un bac à compost dans son jardin…

J’apprends à refuser :

  • Les pailles en plastique
  • Les prospectus des lieux touristiques
  • Les serviettes en papier
  • Les flyers de la discothèque du coin
  • Les échantillons de shampoing de l’hôtel
  • Les sacs en papier de la boulangerie

5. On privilégie les marchés locaux

Pour faire ses courses, c’est l’idéal ! Non seulement vous y découvrirez de vraies pépites locales, mais ce sera en plus l’occasion de faire des rencontres enrichissantes ! L’idéal est d’acheter au fur et à mesure de ses besoins, pour ne pas risquer par exemple de jeter un fruit stocké trop longtemps. On peut aussi se servir dans une épicerie en vrac, ou, si on n’a pas d’autre choix, au rayon vrac du supermarché.

6. On mise sur les emballages réutilisables

Dans votre valise, il faudra prévoir un petit stock de sacs à vrac. Ils vous seront utiles par exemple pour les en-cas du point 3, les croissants du point 5 ou les fruits du point 4.

Avez-vous déjà entendu parler des bee wraps ? Ces emballages alimentaires à base de coton et cire d’abeille, imperméables, réutilisables et anti-bactériens, sont la solution idéale pour remplacer le film plastique et le papier aluminium. Si toutefois, au cours du séjour, on est dans l’obligation d’acheter un produit emballé, on choisit celui dont l’emballage est en verre, qui est réutilisable 

7. On télécharge les bonnes applications

Voici une liste d’applications qui vous aideront grandement dans votre démarche de réduction des déchets :

  • TooGoodToGo : une célèbre application anti-gaspi alimentaire. À utiliser pour les boulangeries et restaurants locaux. On évite en revanche les paniers du supermarché, au risque de se retrouver avec des tas de sandwiches clubs et salades suremballées.
  • ThePlaceToBio : Pour trouver les meilleurs restaurants bio et engagés près de votre lieu de vacances.
  • TupTop : La liste des magasins et restaurants qui acceptent que vous veniez avec vos propres contenants. Une référence du vrac et du zéro déchet.
  • Etiquettable : Une application collaborative de cuisine, qui propose des astuces pour se nourrir avec un minimum d’impact sur la planète (information sur les aliments de saison, sur les espèces menacées, liste des producteurs responsables, recettes zéro déchet…).

8. On choisit les souvenirs consciencieusement

Aaah, les souvenirs ! Évidemment, Bouchon et Poussin vont vouloir ramener un petit souvenir des vacances. Peut-être même qu’il faudra une bricole pour Mamie ou Tonton…  Ici, tout est une fois de plus une question de bon sens. On évite les babioles en plastique made in China et on préfère un objet utile, un vêtement ou pourquoi pas une spécialité culinaire ?

Retrouvez d’autre astuces et conseils sur la tribu des idées !

Papa Chouch, le papa de tous les records !

En quatre ans, Olivier a réussi à fédérer plus de 500 000 personnes sur sa page dédiée à l’humour et à la parentalité. Papa de Jules, 6 ans et Maé, 3 ans, il vit avec Maman Chouch dans le Val-de-Marne. Il a récemment créé avec Yannick Vicente sa propre maison d’édition jeunesse, baptisée Yo ! Editions.

Pourquoi « Papa Chouch » ?

« Papa Chouch vient du surnom « Chouchou ». Un jour ma femme a dit à Jules, qui avait quelques mois : « Dis bonjour à Papa Chouch ! » Et c’est resté. »

Second degré

« La vie de parents est parfois dure, mais il y a peu d’espace pour en parler. Sur ma page, on en rit puis on retourne le lendemain s’occuper de nos enfants ! »

Un succès fou

« Je n’ai JAMAIS imaginé qu’il y aurait autant de monde à suivre ma page à son lancement, mais à force de travail et d’humour, elle a progressé pour dépasser les 500 000 abonnées. Dès que possible, j’utilise cette notoriété pour aider des associations dont je partage les valeurs. »

Belle histoire

« Mon livre, « Le lion qui avait perdu sa queue » prône la tolérance, l’acceptation de soi et la différence. J’ai glissé tout au long du livre des doubles niveaux de lecture pour faire rire les parents.  On a dépassé les 15 000 pré-commandes sur Ulule !»

Nouveauté

« Je vais lancer « Chouch ou pas Chouch ?» en octobre. C’est un jeu de coopération, la famille joue ensemble en réalisant des défis. Il est adapté à toutes les familles car on peut jouer dès 2 joueurs. »

En tournée de dédicaces

« Je vais faire une dizaine de dates de dédicaces. À chaque fois les gens sont tellement agréables avec moi ! C’est l’occasion pour eux de vérifier si, en vrai, je suis aussi sympa que sur les réseaux sociaux. »

Retrouvez les dates de la tournée sur : www.facebook.com/PapaChouch27

Vous pouvez soutenir Yo! Editions en précommandant leur nouveau livre ici : Mila, petite goutte d’eau

Retrouvez d’autre interview sur la tribu des idées !

Les bienfaits du jardinage en famille

Jardiner avec les enfant, c’est un excellent moyen de les inviter à se dépenser à l’extérieur… et bien plus que ça !

15 cartes de vœux gratuites à imprimer

Téléchargez et imprimez gratuitement vos cartes de voeux

Tribu News, le journal qui réunit toute la famille

Pour vos parents ou grands-parents, il n’est pas de plus beau cadeau que de recevoir des nouvelles de votre petite (ou grande !) tribu. Grâce à Tribu News, vous pourrez désormais leur en envoyer tous les mois !

Tribu News, c’est un journal de famille personnalisable à volonté et par tout le monde. Esthétique, pratique et simple d’utilisation, il est à mettre entre toutes les mains pour un émerveillement garanti !

Comment ça marche ?

1. Téléchargez l’application sur votre téléphone.

2 . Invitez les membres de votre famille.

3. Créez votre journal ensemble jusqu’au dernier jour du mois. Votre journal sera ensuite envoyé automatiquement par la Poste au destinataire de votre choix. Une version numérique sera également envoyée à tous les membres de votre Tribu.

Rompre l’isolement

Avec la pandémie de Covid-19, les visites dans les EHPAD sont très limitées. C’est encore plus difficile quand la famille est éloignée. Pour les personnes âgées, cette situation est particulièrement difficile à vivre. Mais bonne nouvelle : le journal tribu News va pouvoir leur apporter du réconfort !

Un journal engagé

Le papier sur lequel est imprimé votre journal Tribu News, en plus d’être d’une qualité exemplaire, est issu de forêts durablement gérées. Son imprimeur, certifié Imprim’vert, s’emploie à recycler ses matériaux usagés afin de réduire l’empreinte carbone.

Mais ce n’est pas tout ! En collaboration avec l’association environnementale Graine de Vie, les créateurs de Tribu News ont décidé de contribuer à diverses opérations de reforestation. Ainsi, pour chaque journal envoyé, un arbre est planté !

Grâce à cette initiative, plus de 30 000 arbres sont déjà venus agrandir les forêts de Madagascar et d’ailleurs. Un nombre qui progresse à chaque nouvel abonnement.

À propos des créateurs

Arnaud a l’idée du projet Tribu News alors qu’il cherche à faire plaisir à sa grand-mère en lui envoyant des cartes postales personnalisées avec des photos de sa petite tribu. La voyant touchée par son initiative, il souhaite rendre le concept accessible au plus grand nombre. Il est vite rejoint par Mathieu, son collègue et ami depuis sept ans. Partageant tous les deux la même soif d’entreprendre, mais également le désir de faire plaisir à toutes les familles, ils forment une équipe efficace et soudée.

À chaque famille son abonnement ! Pour découvrir les offres, rendez-vous sur Mytribunews.com ou sur l’application.

Des étiquettes pour calendrier de l’avent à imprimer gratuitement

Imprimez gratuitement vos étiquettes pour calendrier de l’vent

Tuto : Coudre un masque en tissu pour enfant

Apprenez à coudre facilement un masque en tissu lavable pour enfants.

Voir